Depuis toujours, l’argile est reconnue parmi les consommateurs de thé comme étant le matériau qui fait le plus ressortir le caractère du thé. Sa plus grande qualité : la porosité de l’argile permet aux tannins de s’accumuler sur les parois de la théière, et ces tannins contribuent à la richesse des saveurs.

 

Généralement, il est recommandé de réserver la théière pour une seule famille de thé. Par exemple, une théière que l’on attribue aux oolong ne servira qu’à préparer des oolong. On pourrait ensuite préciser son utilisation pour soit des oolong moins oxydés, aux saveurs végétales, ou encore conserver la théière pour des oolong plus oxydés aux saveurs boisées. On peut choisir de faire cette distinction soit pour respecter le profil de saveurs des thés, ou encore pour des questions traditionnelles énergétiques (qi).

 

Lorsque la théière est neuve, son aspect sera plus rugueux, l’argile est généralement peu ou pas lisse, afin que les tannins puissent s’agripper aux parois plus facilement.

Certains styles de théières en argile, surtout les taïwanaises, seront plus lisses, ce qui n’empêche pas l’accumulation des tannins, mais ralentit le processus quelque peu. Avec l’utilisation et la manipulation, l’extérieur de la théière formera une brillance naturelle, et l’intérieur deviendra plus foncé. Dans certaines traditions, le propriétaire d’une nouvelle théière appliquera même un polissage bien personnalisé : il passe sa main dans son visage, et ensuite sur la théière pour augmenter sa brillance…

 

Avant la première utilisation, il est recommandé de donner à la théière un premier ‘bain’ de thé, une première occasion de s’imprégner du thé de la famille à laquelle elle sera attribuée. Au lieu de ‘laver’ la théière avant d’infuser son premier thé (il ne faut d’ailleurs jamais laver la théière avec savon), on submerge la théière dans une infusion.

Vous aurez besoin d'eau à 95 degrés, un bol ou un contenant (éviter le plastique) suffisamment grand pour submerger complètement la théière, et le thé de la famille appropriée. 

Il s'agit de placer une quantité de feuilles suffisante pour faire une infusion bien corsée. Normalement j'utilise environ 15g-20g de feuilles, en évitant d'utiliser mon thé préféré. Une ancienne récolte, ou une portion de feuilles de 'fond de sac' fera l'affaire. Placer une portion dans la théière et une portion à l'extérieur. Le couvercle de la théière doit être placé à côté et devra être submergé aussi.

Ensuite verser l'eau chaude d'abord dans la théière puis dans le bol, jusqu'à ce que la théière soit entièrement submergée.

Après environ une demi-heure, les feuilles auront absorbé une partie de l'eau, et il y aura eu évaporation. Ajouter de l'eau afin de re-submerger la théière.

Laisser tremper la théière une dizaine d'heures. Elle sera ensuite prête pour sa première utilisation.

Pour accélérer le processus de culottage des tannins, lorsque vous terminez votre session de thé, laissez les feuilles dans la théière, en entrouvant le couvercle.

Le lendemain, les feuilles auront séché quelque peu et vous pourrez les vider. Vous pouvez attendre même quelques jours avant de sortir les feuilles. Ce procédé permet aux tannins du thé de s'assécher sur les parois de la théière, au lieu de les rincer avec de l'eau.

Éventuellement, l'intérieur de votre théière ressemblera à ceci:

La théière donne maintenant de son meilleur!